Actualités

Conseil municipal du le 8 avril : signature du bail pour les Récollets et vote du budget

Le conseil municipal de Ciboure s’est ouvert sur la signature du bail emphytéotique avec le syndicat de la baie, avant de se poursuivre avec le vote du budget 2021.

Les Récollets : signature du bail emphytéotique

Entamé depuis 2013, le projet de réhabilitation des Récollets a franchi une nouvelle étape lors de ce dernier conseil municipal. Les élus ont validé la signature du bail emphytéotique avec le syndicat de la baie, qui porte le projet sur les deux communes, ce qui permettra le démarrage des travaux d’aménagement en septembre 2021.
Pour rappel, ce projet intercommunal porte sur l’aménagement d’un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine, sur la création d’un espace culturel polyvalent et des locaux administratifs pour les services de la pêche.

Le cloître des Récollets à l'occasion des Journées du Patrimoine 2018

Le budget 2021, marqué par une volonté de réduire les dépenses de fonctionnement pour prioriser le financement des projets pour les Cibouriens.

Pour cette année 2021, au vu du contexte sanitaire et économique, la municipalité est contrainte d’adopter un budget particulièrement prudent.

Le budget de fonctionnement : pas d’augmentation des impôts locaux

Concernant la fiscalité, qui représente 77% des recettes de fonctionnement de la collectivité, la municipalité décide de ne pas augmenter l’imposition locale.

La taxe sur les résidences secondaires est passée de 40 à 60% en juillet 2020, permettant de prévoir, sur l’année 2021, une recette de 610 099€ (+ 400 000€ par rapport à 2018, avec une taxe à 20%). Comme l’avait expliqué le maire lors de l’instauration de la majoration de cette taxe, « il ne s’agit pas de taxer pour taxer, mais bien d’apporter une réponse fiscale à un problème d’aménagement du territoire ; c’est une solution qui permet à la collectivité de disposer davantage de ressources pour participer à des programmes locaux d’habitat. »

Au niveau des dépenses de fonctionnement, la nouvelle majorité souhaite prioriser le financement des investissements et des projets à destination de la population. En ce sens, elle se contraint à réduire ses charges de fonctionnement, souhaitant fournir un effort tout particulier pour mieux maîtriser la masse salariale.

L’investissement, envisagé sur le long terme pour éviter les politiques « au coup par coup »

Au niveau de l’investissement, comme expliqué lors du débat d’orientations budgétaires, la municipalité a la volonté d’envisager son budget sur le long terme, à l’échelle du mandat, ce qui est une première sur Ciboure. En effet, les nouveaux élus ne souhaitent plus procéder « au coup par coup » : ils ne veulent plus se contenter de produire un simple budget pour l’année à venir, tel que c’était l’usage jusqu’à présent. La volonté est d’envisager les finances de la ville sur le long terme, d’anticiper les postes d’investissement à l’échelle du mandat.
En ce sens, l’audit financier de la commune effectué en 2020 a dégagé pour le mandat une possibilité d’investissement sur les projets de plus de 10 000 000€. Pour cette année 2021, la municipalité prévoit d’investir dans des nouveaux projets à hauteur de 2 839 000€, répartis sur les principaux postes suivants :

  • L’entretien du patrimoine communal, premier poste d’investissement pour 1 416 400€.

Un premier poste d’investissement concerne l’entretien du patrimoine communal, qu’il s’agisse de la voirie, des réseaux, espaces verts et cimetières.
La municipalité souhaite remettre en état la voirie de certains quartiers, tels que le quartier des pêcheurs, pour 200 000€. C’est aussi le réaménagement de la rue Eugène Corre suite à la livraison de la résidence Harrobia, chiffré à 345 000€, qui est compris dans ce poste.
La municipalité est également contrainte de remplacer du matériel défectueux, ou nécessitant un nouvel entretien. A titre d’exemple, c’est le cas du camion nacelle, qui sert à l’entretien des candélabres par exemple, en panne depuis plusieurs mois, et qu’il est nécessaire de remplacer pour 100 000€.

  • L’enfance et la jeunesse, pour 670 000€.

De plus, la municipalité investit à hauteur de 670 000€ pour les bâtiments scolaires, avec en premier lieu le projet de regroupement scolaire est estimé à 540 000€ pour l’année 2021 (il fera l’objet d’une communication spécifique).
L’accueil de loisirs de Socoa fera l’objet d’une mise en conformité afin d’améliorer la sécurité de ses jeunes usagers. L’équipe s’engage également dans le projet des classes numériques, à hauteur de 80 000€, projet subventionné par le ministère de l’Education nationale, de la jeunesse et des sports, et qui vise à renforcer les équipements informatiques et numériques des écoles.

Parmi les autres postes d’investissement, on retiendra notamment la création d’un nouveau local pour les associations (cf. ci-dessous), les frais pour le lancement de l’étude du réaménagement du cœur de ville, en lien avec la passerelle sur la Nivelle, la réfection du trinquet Ttiki, ainsi que l’entretien de la montagne de Ciboure suite aux incendies de février.

Les associations locales revalorisées

Une enveloppe de 177 000€ est réservée pour les subventions aux associations locales sur le budget de fonctionnement de la collectivité. Sur ce point, le maire a rappelé la volonté d’une « répartition plus juste et plus équitable basée sur des critères objectifs et neutres, ce qui n’avait jamais été effectué jusqu’à présent sur Ciboure. Une enveloppe globale est déterminée, mais les montants attribués à chaque association sont en cours de travail. »
De plus, la ville prévoit également la création d’un nouveau local à destination d’associations, pour 348 000€. Initialement pensé par la précédente équipe pour seulement deux associations, la nouvelle municipalité avait revu le projet dès son installation pour étendre le nombre de structures bénéficiaires.
Enfin, l’ascenseur de la maison des associations sera mis aux normes afin de permettre l’accessibilité des personnes à mobilité réduite.

 

Retrouvez tout le conseil en audio en cliquant ici.

Pour me protéger et protéger les autres, et ainsi freiner la contagion au Coronavirus, respectez scrupuleusement les consignes nationales de sécurité :

  • se laver les mains très régulièrement
  • tousser ou éternuer dans son coude
  • utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter
  • saluer sans embrassade ou poignée de main

Les gestes pour ralentir l'épidémie