Actualités

Coronavirus : la Ville salue ses agents en première ligne

Si la crise du Coronavirus ralentit l’activité économique de la France, le CCAS de Ciboure continue activement ses missions de service public auprès des publics vulnérables ou isolés. En parallèle, les agents des services techniques municipaux assurent également le maintien de la propreté de la Ville, par des rotations régulières de personnel.

 

80 repas portés quotidiennement

Chaque jour, Pantxika, Pascale et Elodie livrent 80 repas à domicile. Leur cible ? des personnes âgées ou disposant de difficultés pour se déplacer. Si la crise des masques ne les épargne malheureusement pas, elles respectent scrupuleusement les gestes barrières et disposent de gel hydroalcoolique et de masques non médicaux pour protéger les bénéficiaires.

Cette mesure est très appréciée de ces derniers, pour qui parfois, ces femmes sont le seul contact social dans la journée.

 

Maintien du service de proximité

En parallèle, un agent poursuit le service de proximité pour ce qui est nécessaire : courses alimentaires, pharmacie, médecin.

 

Maintien de l’assistance sociale à distance

L’assistante sociale poursuit également son accompagnement et la gestion des dossiers de demandes d’aides sociales par téléphone. Les bénéficiaires se montrent compréhensifs et sont même plutôt reconnaissants de cette continuité malgré la crise sanitaire.

 

Adaptation de l’aide alimentaire

Grâce à un partenariat efficace et réactif avec la Banque alimentaire, le CCAS a pu maintenir la distribution de colis alimentaire, qui s’effectue désormais le mardi, avec des produits secs (pâtes, lentilles, mais aussi conserves). Les collectes en grandes et moyennes surfaces ne peuvent plus êtres effectuées, faute de produits, mais la banque alimentaire fournit plus de denrée sèches, ce qui permet d’assurer la continuité de ce service, essentiel pour les populations les plus fragiles face à cette crise.

 

Un registre d’enregistrement des personnes vulnérables.

De plus, un registre des personnes vulnérables a été ouvert au CCAS. Comme lors du plan canicule ou grand froid, les personnes sont inscrites pour être contactées par téléphone par le CCAS pendant le durée de la crise. Cela permet de vérifier si la personne va bien, si elle ne présente pas de symptôme, mais aussi de conserver un lien social en période de confinement.

Cette inscription peut être faite par les personnes elles-mêmes, ou par membre de la famille, un voisin, un ami.

Pour ce faire, il faut contacter le CCAS au 05 59 47 92 87 à la permanence téléphonique, du lundi au vendredi de 8h à 10h, ou laisser un message sur le répondeur vocal, afin d’être rappelé.

Il est également possible de s’adresser au 06 66 03 59 99.

 

Des services techniques mobilisés et volontaires

Enfin, les agents des services techniques cibouriens restent mobilisés et investis. En première ligne pour maintenir la ville propre et salubre, ils travaillent tous les jours pour assurer cette mission prioritaire de service public.

De plus, des agents périscolaires accueillent du lundi au vendredi des enfants de personnel soignant dans les écoles et à l’accueil de loisirs sans hébergement le mercredi. Les policiers municipaux effectuent également des rondes pour vérifier la bonne application des règles de confinement.

On ne peut que saluer le travail et le dévouement de ces agents. « Le Président de la République, Emmanuel Macron, a parlé d’une guerre contre le coronavirus, rappelle Didier Lahournère, DGS de la Ville de Ciboure. Aujourd’hui, comme les soignants, ces agents sont les forces vives de la France pour faire barrière à l’épidémie. Tous les jours, ce sont nos héros, sans blouse et sans cape, mais tout aussi valeureux et courageux, et je les en remercie sincèrement. »

 

 

Pour me protéger et protéger les autres, et ainsi freiner la contagion au Coronavirus, respectez scrupuleusement les consignes nationales de sécurité :

  • se laver les mains toutes les heures : au savon et à l’eau pendant 30 secondes ou avec un gel hydroalcoolique
  • tousser ou éternuer dans son coude
  • utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter
  • saluer sans embrassade ou poignée de main
  • limiter les déplacements au strict nécessaire (alimentation, médecin ou pharmacie, travail quand le télétravail n’est pas possible)
  • favoriser le télétravail
  • éviter les rassemblements amicaux et familiaux

Les gestes pour ralentir l'épidémie