Actualités

Conseil municipal du 3 mars 2022 : débat d’orientations budgétaires

Le conseil municipal de Ciboure s’est principalement articulé autour du débat d’orientations budgétaires, mais il a également permis d’apporter des précisions sur les opérations foncières réalisées en 2021.

En aparté, le maire a également profité de ce conseil municipal pour encourager les Cibouriennes et les Cibouriens qui le souhaitent et qui le peuvent, « à leur façon et à hauteur de leurs moyens, à apporter leur soutien au peuple ukrainien qui subit l’invasion russe. »
Ce soutien peut se faire par des dons de matériel médical notamment, ou par des mises à disposition de logements privés pour les personnes qui le peuvent, « sachant que j’ai bien conscience que la situation du logement sur Ciboure est très tendue ».
La commune centralisera donc toutes les propositions de logement pour les faire remonter auprès de la Préfecture, pour permettre l’accueil de réfugiés ukrainiens, dans la continuité de la « tradition d’accueil de la commune envers toutes les personnes qui fuient la guerre ou la misère. »

  • Bilan : la maîtrise des charges de fonctionnement permet de dégager un excédent pour les projets d’équipement

Premier point à retenir de ce conseil municipal : la maîtrise des dépenses de fonctionnement de la collectivité, tant par la stabilisation des charges de personnel que par la réduction des frais de fonctionnement global. L’occasion pour les élus de rappeler la bonne santé financière de la collectivité, qui est également en dessous de tous les seuils d’alerte définis par la direction de la comptabilité publique.

En parallèle, les recettes de la collectivité ont augmenté, grâce à un travail important de recherche de subventions, ce qui permet de compenser partiellement la perte de certaines dotations globales de fonctionnement de l’Etat, mais aussi grâce à des recettes fiscales exceptionnellement importantes, liées à l’augmentation des droits de mutation[1], qui s’lèvent cette année à 1 096 000€.

En parallèle, la municipalité a choisi d’investir directement dans l’amélioration du cadre de vie, avec des réalisations telles que l’aménagement du parking végétalisé de la rue Eugène Corre, les réfections de réseaux et des voiries sur l’avenue des Basques, les rues du Phare et du Sémaphore, sur le quartier des pêcheurs à Marinela, ou encore le nouveau local accolé aux ateliers municipaux, qui sera destiné à un usage associatif.

Côté services, la municipalité a créé de nouveaux services, à commencer par le service culture et vie associative, qui porte une dynamique ambitieuse et dynamique en la matière ; c’est également le service de l’aide alimentaire, porté par le CCAS, qui a été renforcé et le club seniors Iduski Ederra a été modernisé.

Un bilan tout à fait positif, avec un taux de réalisation des investissements de 86% : « Ce que nous avons dit a été réalisé, et ce, sans toucher à la fiscalité des Cibouriennes et des Cibouriens. On est prudent, mais dès que l’on a de bonnes surprises financières qui nous dégagent davantage d’autofinancement, on le place dans l’investissement pour des équipements et des services à la population », a conclu le Maire sur ce bilan 2021.

  • Perspectives 2022 : une motivation inchangée pour améliorer le cadre de vie à Ciboure

Cette présentation a été suivie d’un échange autour des orientations budgétaires 2022. La commune prévoit une augmentation des charges de personnel de 160 000€ sur 2022, en grande partie liée au recrutement d’agents pour le recensement qui s’est déroulé en début d’année.

Côté investissements, la municipalité a proposé le financement de projets structurants pour un budget de 4 500 000€, parmi lesquels :

  • Regroupement des écoles sur Marinela : 1 260 000€ prévus pour 2022 ;
  • Amélioration du cadre de vie et embellissement des quartiers : implantation de points d’apports volontaires enterrés sur tout le périmètre communal, réfection et mise en séparatif des réseaux d’eaux pluviales, usées et potables, réfection de voiries ;
  • Matériel et équipements communaux pour permettre aux services municipaux de gagner en efficience dans leurs missions (machine outils, véhicules, matériel informatique) ;
  • Lancement des études de circulation et d’aménagement sur le centre-ville, l’entrée de ville et la RD810, la presqu’île des Récollets.

Ce prévisionnel sera affiné pour le vote du budget à la fin du mois. En conclusion, le maire a confirmé, au nom de son équipe, que « notre objectif reste le même et notre motivation inchangée. »

  • Précisions sur les acquisitions effectuées par l’EPFL

Ce conseil a enfin été l’occasion d’apporter des précisions sur les acquisitions effectuées par l’établissement public foncier local pour le compte de la commune :

  • Un local a été acheté rue Bourousse au titre de la redynamisation commerciale ;
  • Au titre de la ZAD de l’Encan, 30 acquisitions ont été faites dont 3 en 2021 et 7 promesses de vente et 15 négociations sont en cours.

Retrouvez la vidéo et le compte-rendu complet du conseil municipal ici

[1] Les droits de mutation sont une taxe perçue par la ville à l’occasion d’une vente immobilière ; à ce titre, ils ne sont pas prévisibles, et la municipalité ne peut que rester prudente quant à l’évaluation de leur perception.