Actualités

Conseil municipal du 24 mars 2022 : vote du budget et attribution des subventions aux associations

Ce jeudi 24 mars, les élus cibouriens ont voté le budget prévisionnel 2022 en conseil municipal. Retour sur les principaux points à retenir de ce conseil.

La maîtrise des charges de fonctionnement pour investir pour les services et le cadre de vie à Ciboure

En matière de dépenses de fonctionnement, « nous avons travaillé sur une prospective d’une collectivité qui  retrouve son rythme de croisière après deux années marquées par le covid, avec effectifs constants en matière de personnel municipal, » a expliqué le maire.
Ce conseil a surtout été l’occasion pour l’équipe municipale de présenter son programme d’investissement pour l’année à venir, avec notamment :

  • Pour l’enfance et la jeunesse:
    • Le regroupement des écoles sur Marinela pour 1 424 176€ ;
    • Des travaux de réfection de la crèche et d’achat de matériel Snoezelen pour 26 000€ ;
  • Pour la vie associative, l’aménagement d’un nouveau local pour 546 500€ ;
  • Pour l’amélioration du cadre de vie, 900 000€ répartis sur :
    • La réfection de voiries sur Marinela (Avenue Abeberry), les rues du Phare et du sémaphore, et le traitement des perpendiculaires donnant sur la rue Mapou ;
    • La réfection et végétalisation du parking de la plage des Cibouriens ;
  • Pour la gestion de la montagne de Ciboure, des travaux de reboisement suite aux incendies de 2021, pour 25 000€ ;
  • Pour l’aménagement de l’espace polyvalent, l’achat d’équipements de diffusion culturelle pour 36 000€.

« C’est également l’avenir que nous préparons dans ce budget », et c’est la raison pour laquelle 110 000€ ont été fléchés sur des études d’opportunité et d’aménagement, à commencer par le centre-ville, en lien avec le projet de passerelle, une réflexion sur la circulation et le stationnement sur l’ensemble de la ville et des études sur les mobilités ; c’est également la pré-étude effectuée en 2019 sur la Plaine des Sports qui devra être approfondie.

Enfin, parmi les grandes lignes du budget, peuvent également être relevés le renouvellement d’une partie du parc automobile avec l’achat de 4 véhicules électriques, le remplacement des éclairages conventionnels par des LED, plus économes en énergies ou encore l’achat de couches lavables pour le multi-accueil Marie Fleuret.

Pour ce faire, un emprunt de 2,9 millions d’euros est nécessaire, afin de ne pas toucher aux taux d’imposition locaux.

Dotation des subventions aux associations

Une enveloppe de 131 830€ a été attribuée aux associations cibouriennes. 90 demandes, soit 13 de plus qu’en 2021, avaient été traitées par le service Culture et Vie associative, dont Emilie Dutoya, adjointe en charge, a souligné la qualité du travail fourni. Cette année, le dossier de demande avait été uniformisé au sein d’un document unique.

Télécharger le tableau récapitulatif des attributions de subventions aux associations

A noter également, indépendamment des subventions aux associations, que la commune a, renouvelé son aide financière auprès du lycée maritime. « Le patrimoine maritime est riche et diversifié sur Ciboure : la ville a la chance de disposer d’un port de pêche, d’un port de plaisance, d’une criée et d’un lycée maritime qui bénéficie d’équipements de pointe, et c’est une volonté de l’équipe de le valoriser et de le soutenir », a souligné Leire Larrasa.

Point sur le regroupement des écoles à Marinela

Prenant appui sur le courrier de soutien adressé par les services de l’Education nationale qui souligne la nécessité du projet et félicite la collectivité sur la cohérence et la qualité du travail mené par l’équipe en partenariat avec tous les acteurs de la vie scolaire, le maire a rappelé que sur ce dossier, « chacun devait faire sa part pour redynamiser l’école publique à Ciboure. La commune prend la sienne en mettant à disposition des locaux neufs et adaptés, pour proposer une école plus dynamique et plus attractive pour les familles et pour les enseignants. » Mais le maire a également rappelé que la baisse des effectifs scolaires était également le fait de l’absence de logement accessible pour les familles et que ce projet ne saurait à lui seul suffire à relever les chiffres.

Le maire a précisé que tout est mis en œuvre pour envisager une rentrée en septembre 2022 dans les nouveaux locaux.